この投稿文は次の言語で読めます: Anglais

This is an archived copy of an RQ volunteer activity report posted by: japanecolodge, reprinted through the courtesy of l’Association des Ecolodges du Japon (ECOLA) . Current condition is quite different so please find the latest information in other articles.

 

Nous avons été appelés par la communauté de la ville de Kahoku pour travailler à l’embouchure de la rivière Kitagami dans la préfecture de Iwate.. Nous étions basés dans un centre forestier.

 

Les tsunamis ont remonté la rivière sur plus de 10 kilomètres en amont de l’embouchure jusqu’à atteindre la ville.

 

En descendant la rivière, on voit les dégats provoqués par les tsunamis qui ont débordé les brise-lames pour envahir les champs de riz.

 

Les maisons ont été inondées par la boue et il a fallu beaucoup de travail pénible pour en venir à bout.

 

Avec l’aide du Conseil des services sociaux de la ville d’Ishinomaki, de nombreux bénévoles ont sorti les meubles et ont enlevé la boue.

 

Ceci est l’école primaire d’Okawa dans laquelle beaucoup d’écoliers et d’enseignants ont péri à cause du tsunami.

 

Au centre des bénévoles de Kahoku, les victimes viennent en personne demander les choses dont ils ont besoin. D’autre part certains bénévoles enseignent aux collégiens.

 

At Kahoku Volunteer Center, the victims themselves come to claim for the goods. We also teach junior high kids on the school curriculum.

 

Le centre des bénévoles de Kahoku est dirigée par « Tsuka-Chan », un membre de l’équipe de l’Ecole de la nature de Kurikoma.

 

Depuis peu, nous avons élargi notre zone d’activités à la belle péninsule d’Ojika qui ne se trouve pas très loin des installations de la centrale nucléaire d’Onagawa.

 

Le 6 mai, nous avons créé un partenariat avec le Centre des bénévoles d’Ishinomaki et avec la Fondation du Japon afin d’envoyer à Kitsunezaki des nouveaux bénévoles étuduiants

 

このエントリーをはてなブックマークに追加
Post to Google Buzz