この投稿文は次の言語で読めます: Chinois simplifié, Anglais, Coréen

Le principe du bénévolat est de mener des actions de manière délibérée et non pas imposé pas quelqu’un tout en restant autonome et assumer ses actes et ses responsabilités.

Comparaison au bénévolat habituel ou nos habitudes quotidiennes, le bénévolat en situation d’urgence et de catastrophe exige une plus forte collaboration entre les différents membres d’équipe afin de mener des actions plus efficaces face à la réalité extrême.

 

Le fait que chaque bénévole travaille selon son bon vouloir peut dans certains cas gêner le travail en équipe.

Sur le terrain, la collaboration en équipe en conformité avec les souhaits et les pensées des personnes sinistrées, ainsi qu’avec le plan de l’équipe encadrante montrera une plus grande efficacité qu’une personne seule ne pourra atteindre.

 

« RQ-CNJ », RQ Centre d’Assistance aux Sinistrés encadre les activités des bénévoles et leur offre des repas simples.
Cela ne signifie pas que « RQ » assure le quotidien des bénévoles sur place.

 

Sollicitude envers les personnes et les zones sinistrées

Jusqu’au 11 mars 2011, la vie était normale dans ces zones.

Les ordures et les décombres d’aujourd’hui sont les maisons et les objets qui appartenaient à tous les habitants du lieu. Tous ces objets et ses souvenirs doivent donc être traités avec le plus grand soin.

 

Souriants ou coléreux, chacun des sinistrées réagit de façons différentes.
Ils ont tous perdu beaucoup dans le grand séisme.

Tous, du plus grand au plus petit, sont ballottés quotidiennement entre le désespoir et l’espoir.
Acceptons ces sinistrées, sans les juger prématurément avec nos réflexes habituels.

Nous ne cherchons pas des héros mais des bénévoles modestes qui travaillent à la hauteur de leur moyen, et qui ne cherchent pas à se mettre en avant.

 

N’oubliez pas que vous, bénévoles, n’êtes que des « étrangers » et que vous devez respecter les us et coutumes de la région, pour ne pas déranger les sinistrés qui vous reçoivent.
Un seul faux pas d’un bénévole peut nuire à l’ensemble de l’action menée par les autres bénévoles
(les habitants ayant subies un sinistre n’ont pas besoin d’un nouveau dérangement).
Sans confiance mutuelle, il n’y a pas de bénévolat efficace possible. Veuillez vous comporter avec respect.

鮪立

 

Les sept règles à connaître

1◆1) Soyez toujours entouré.
Ne restez jamais tout seul, au travail comme au repos.

 

2◆ Soyez conscient d’être un membre de « RQ ».
Portez toujours votre brassard, ainsi que votre plaque d’identité. Portez également le gilet de signalisation si besoin est.

 

3◆Votre sécurité d’abord !
Refusez les demandes de travaux dangereux, près d’un bâtiment écroulé par exemple.

 

4◆Préparez-vous bien avant de commencer.
Portez des habits adaptés aux travaux demandés.
Restez calme en toute circonstance.

 

5◆Prudence au volant !
Sans parler du simple respect du code de la route, une plus grande attention et prudence sont nécessaires sur les zones sinistrées.

 

6◆Gaieté et énergie !
N’apportez aux sinistrés que votre gaité et votre vitalité, communiquez avec les sinistrés d’un ton et d’une attitude clairs.

 

7◆Briefing avant et après.
N’oubliez pas de faire un point au début et à la fin de la journée avec les différentes équipes : compte rendu du jour, informations utiles, demande des conseils, etc.

 

このエントリーをはてなブックマークに追加
Post to Google Buzz